ECAR333

ECAR333 est le point de ma rencontre avec Xavier en 2015.

j’ai été très vite conquis quand j’ai vu pour la première fois le prototype en mousse présenté au salon de l’automobile, ce qui est assez étonnant pour ma part, car je suis en règle général très critique à propos des véhicules électriques. Après quelques google-studes, j’ai pris contact avec ce monsieur. Il a répondu à mon mail par une proposition d’investir une part, le montant étant exorbitant pour moi, j’ai répondu que je pouvais apporter mieux que des fonds ! Des idées … rendez-vous fut pris à liège au Vaudré 9

j’ai exposé mes critiques sur les véhicules électriques commercialisés de nos jours. La plupart de celles-ci partent d’un véhicule thermique auquel on a simplement remplacé le moteur thermique par une version électrique! Avec toujours un poids de plus d’une tonne et demie ! imaginez que 90% des batteries ne servent qu’à transporter la voiture sans passagers, c’est insensé, contraire au bon sens.

Il m’a rassuré à sujet. Tout est à faire, donc je pouvait partir d’une page blanche. Xavier était déjà en contact avec IOL les dessinateurs de la carrosserie, ainsi q’un ingénieur mécanicien de l’ex-société Green-Propulsion qui était en liquidation à cette époque pour le châssis.

Il ne restait plus qu’à poser un moteur et de l’électronique dans cette jolie coquille vide !

Mon premier but et c’est ainsi que j’ai pu convaincre Xavier de notre future collaboration, réduire drastiquement la longueur du câblage du véhicule.

Et ce pour trois raisons:

1) Le cuivre est issu des terres rares et en général extrait par des pauvres malheureux
2) Le coût bien sûr
3) Poids

Saviez-vous, qu’un véhicule actuel consomme près de 2Km à 3Km de câble ?

Donc j’ai proposé moins de 500 mètres, ce que je ne savais pas c’est que j’allais descendre à moins de 200 mètres ! Grace à des instabilités du CAN-BUS et de sa lenteur. J’ai choisi un hybride de l’I2C de chez Atmel associé à un transceiver CAN-BUS, je sais là je suis perdant car en TWI (Two-Wire Interface) il a deux fils de communications contre un seul pour CAN, mais mon calcul est peu conventionnelle, en effet en différentielle, je me retrouve avec 4 files de 0,25 m² avec tout de même une vitesse de communication 4 Mb/S ! contre 250Kb/s en CAN-BUS. C’est grâce à cette petite entourloupe que j’ai pu éliminer plus de 2 km de câbles.

Mais ce n’est pas cette seule recette qui a permis d’économiser autant de poids sur ce véhicule. La seconde idée est de délocaliser l’électronique en trois parties, deux cartes Salve-IO et une carte main-IO. les deux cartes possèdent un CPU ATMEL  32b ARM, Et non, je n’ai pas installé Linux même si cela aurait été amusant 😉 mais j’ai choisi de tout coder natif en C pour des raisons de performance et de vitesse de démarrage.

Mon principal souci est la vitesse pour une plus grande réactivité et une sécurité accrue pour le conducteur. Les Slaves-IO sont installés respectivement à l’avant et à l’arrière du véhicule, le plus proche des éclairages afin de raccourcir la connectique entre celle-ci. la main-IO elle est déposée dans la console du véhicule, assurant ainsi la connectivité avec les portes (moteur rétro, lève-vitre…) essuie-glace, chauffage, écrans, Cpu Graphique, …. En gros toute la partie confort du véhicule. Tout ce se trouve à moins de 50 cm du Main-IO.

J’ai ensuite voulu supprimer tous les interrupteurs, pourquoi ? là, clairement pour raisons économiques, en effet nous avions fait dessiner un petit panneau de commande à membrane pour l’ensemble des commandes. le prix nous a assez refroidis outre le prix de la mise en œuvre des outils, la réalisation à un nombre limité dépassait les 600 €s pièces ! donc j’ai remplacé cette partie par un écran tactile. Je voulais un affichage moderne pour les tachygraphes et odomètres à l’Instar de la vision de Xavier qui voyait quelque chose de plus classique. Après nombreuses heures de discussion, j’ai réussi à convaincre Xavier.

j’avais déjà prévu un écran pour ceux-ci avec un carte type PC NUC et un écran 7 pouces passés à deux écrans 10 pouces plus tard.

Résultat du développement:

Présentation du modèle roadster :

Xavier et Gabriel

à droite Xavier Van Derstappen et à gauche votre serviteur

 

Quelques chiffres :

Slave-IO :

9 x sorties 12V 2A pour l’éclairage à led

9 x sorties 12V 15A for les éclairages classiques, pompe a eau pour nettoyage des phare,fermeture du coffre, ect …

8 x input idéalement utilisé pour le retour d’information comme la fermeture du coffre, niveau d’eau …

2 x CAM-TWI un utilisé par la carte Main-IO et l’autre pour chainée une autre carte Slaive-IO si bedoin

Main-IO :

USB pour l’interconnexion avec les écrans ou la service BOX(c)W2T

9 x 12 75A utiliser pour les essuies-glass, les lève vitres électrique, chauffage ….

4 x sortie RGB pour l’éclairage LED RGB de l’habitacle, 4096 couleur par sortie

1 entrée et sortie pour barillet de contact ou par RFID, NFC …

sortie de gestion d’alimentation PC, reset, sleep mode, ….

2 sorties 12V 1A pour LCD DISPLAY

1 entrée sens de marche pour le mode dégradé

4 CAN-TWI Master

2 sortie pour multimédia, alimentation permanente et commande de l’alimentation (POWER OFF/SLEEP)

1 IO spécialise pour le pack de batteries (surveillance de la charge,décharge, sécurité , …

1 commande de sortie pour actionner les résistances de chauffage, dégivrage pare-brise (G/D), dégivrage rétroviseurs, …

Connecteur pour module d’extension comme le baby-save (c)W2T, Alpha-alerte(c)W2T (détection de somnolence avancé)

Gabriel KEVERS